LA VOIE DU LACHER-PRISE

isabelle thevel sophrologue

 

Ce terme nous vient de l’Inde et signifie « se déposer ».
C’est apprendre à lâcher le contrôle et l’égoïsme afin d’accueillir peu à peu les événements de la vie, heureux et malheureux qui se présentent.

Tout comme dans les arts martiaux c’est cesser de « se battre de front »: le combattant trouve davantage de force en détournant l’énergie de son adversaire en la laissant venir.

Ce n’est pas être fataliste ni dans la fuite mais reconnaître que parfois nous n’avons pas de maîtrise (pas de contrôle) sur ce qui compose notre existence mais en en revanche notre force est dans l’instant présent. La pratique de la sophrologie nous permet de nous ancrer dans le corps, notre corps ; de reprendre contact avec sa respiration et ses propres sensations sans chercher quoi que ce soit d’exceptionnel.

L’intériorisation permet de se ressourcer et d’ouvrir en soi des espaces de liberté.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés